NAANS À LA FARINE DE KAMUT

Connaissez-vous la farine de Kamut ?.
Il s’agit d’une des plus anciennes formes de blé. Cette céréale est également appelée « Blé Khorasan ». Si le Kamut est un cousin du blé, il ne contient que très peu de gluten. C’est parfait pour les personnes plus ou moins intolérantes (comme moi) mais hors de question pour les cœliaques ! En revanche, il est très riche en protéines et une teneur en zinc et en magnésium super intéressante. Bref, cet aliment nous aide à lutter contre la fatigue des changements de saison et aussi entretien notre peau…

Pour acheter de la farine de Kamut ou du kamut dans sa forme brute, il vous faut passer la porte d’un magasin bio car sa production est, pour le moment, exclusivement issues de l’agriculture biologique. Je vous préviens ce n’est pas un aliment bon marché, en moyenne 3,90 EUR les 500 grammes. Je vous conseille d’alterner avec d’autres farines moins couteuses au quotidien… J’avoue que je l’intègre comme un aliment du quotidien mais je ne mange pas viande et à la maison personne n’em mange non plus (c’est plutôt un plaisir que mon compagnon se fait au restaurant ou avec ses parents)… Je reporte donc ce budget sur des produits bio ou végétaux de bonne qualité…

Si avec le temps, vous digérez mal le blé « moderne » ou froment, je vous invite à consulter le webzine Because Gus . Vous comprendrez vite qu’il s’agit d’un contenu destiné aux personnes forcées de manger sans gluten mais je trouve les infos très intéressantes en matière de nutrition.

Je vous partage aujourd’hui, une recette de Naans à base de farine de Kamut. Simple et gourmande. Attention, la manipulation de la pâte est un peu technique mais à force d’entrainement, vous réussirez à confectionner des naans réguliers.

Liliroze Food Stories - Naans à la farine de Kamut, une recette de naans faciles à digérer avec un indice glycémique bas

Pour 4 à 6 naans :

  • 200 g de farine de Kamut (type T150), vous pouvez remplacer par de la farine de petit-épeautre si vous n’en trouvez pas
  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale (j’ai utilisé de l’huile d’olive)
  • 135 ml d’eau tiède
  • 1 cuillère à café sucre de coco
  • 12 g de Lev’épautre ou de Lev’quinoa pour les intolérants au gluten (ou 1/2 sachet de levure de boulanger si vous n’en trouvez pas)
  • 1 belle pincée de sel

1 – Dans la cuve de votre robot, incorporez tous les ingrédients secs.

2 – Faites tourner en vitesse 1 au crochet en ajoutant progressivement l’eau puis l’huile. Laissez tourner en vitesse 1 pendant 5 min puis en vitesse 2 pendant 5 minutes. Vous devez obtenir une pâte compacte et non collante…Légèrement souple.

3 – Couvrez avec un film ou une étamine (je n’aime pas l’idée du torchon qui apporte des bactéries inutiles) et laissez reposer la pâte 30 à 45 minutes dans un endroit chaud. Un four éteint avec un bol d’eau bouillante par exemple.

4 – Dégagez votre pâte et séparez votre boule en 4 ou en 6 morceaux (tout dépend de la taille que vous souhaitez leur donner). Puis farinez votre plan de travail (avec de la farine de Kamut ou du petit-épeautre) et étalez chaque morceau à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour former vos naans.
Vous pouvez aussi les façonner à la main en aplatissant vos boules de pâtes (ça m’arrive lorsque ma pâte n’est pas assez souple).

5 – Laissez reposer vos naans une vingtaine de minutes (en les couvrant avec votre film ou votre étamine utilisée précédemment)

6 – Faites cuire vos naans dans une poêle chaude (sans matières grasses) 2 à 3 minutes de chaque côté.

7 – Vous pouvez les agrémenter d’ail déshydraté et de coriandre frais en fin de cuisson avec un peu d’huile de coco ou de beurre (pour ceux qui en mange). A déguster avec un plat chaud lorsque les températures commencent à baisser, comme un korma de pois chiches.

Petite astuce :

Je suis une adepte du batch cooking, je passe environ 1 à 2 heures le dimanche à préparer mes aliments de la semaine. Les naans demandent un temps de repos assez conséquent, je les prépare donc pendant ce temps consacré. Je les fais nature, cela me permet de les congeler et de les sortir en fonction de mes besoins. Ils se réchauffent très bien 10 minutes au four préalablement chauffé à 180°C.

Je vous laisse donc essayer cette recette gourmande, végan avec un indice glycémique bas. Un véritable atout santé qui vous donnera envie de vous passer du pain blanc….ou pire, du pain industriel !

Belle journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :