SAUCE CRÉOLE

Les aromates, les herbes, les épices, les condiments relèvent la saveurs de nos plats. Ces condiments sont tous plus ou mois présents dans nos cuisines.

Liliroze Food Stories - Mon placard à épices pour de délicieuses recettes  IG Bas
Bon, pour moi ils sont bien présents !

Ils m’aident à réaliser mes curry, à assaisonner les légumes, les féculents, le tofu, le fromages, les desserts, etc. Par exemple, les 5 bocaux que vous voyez à l’arrière de mon placard sont des poivres aux saveurs très différentes… Je n’hésite pas à changer à les mélanger car cela peut vous changer une simple salade verte en un plat délicieux. Je vous dis tout ça parce qu’en dépit de toutes ces épices, j’aime également faire des conserves de condiments frais comme le gingembre, la citronnelle ou tout simplement ma base de curry…Mais je vous en parlerai dans un autre article.

Pour le moment, je vous partage mon interprétation recette de cette sauce mythique de la cuisine antillaise : la sauce créole (à ne pas confondre avec la sauce chien autre référence dans matière de cuisine créole). Traditionnellement elle s’utilise avec les viandes grillées et les poissons… Ne mangeant pas de viande et très peu de poisson, je l’utilise pour accompagner mes salades ou des légumes grillés… ou juste sur une tartine de pain comme mon pain ‘ODB’, un délice !

Liliroze Food Stories - Ma sauce créole

Pour 2 petits bocaux d’environ 130g :

  • 4 bulbes d’oignons nouveaux (ou 2 oignons blancs de taille moyenne)
  • 1 échalote
  • 5 cuillères à soupe d’huile neutre (j’utilise de la isio 4)
  • 8 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 branche de thym
  • 2 clous de girofle
  • 1 cuillère à café de purée de piment végétarien* (ou 1/4 de cuillère à café de purée de piment antillais ou plus si vous êtes habitué )

1 – Emincez finement les bulbes d’oignons (gardez les tiges pour d’autres préparations) et l’échalote.
Si vous voulez allez vite vous avez l’option de les couper grossièrement et de les hacher au robot.

2 – Dans une casserole, faites chauffer l’huile à feu moyen.
Au bout de 2 minutes ajouter tous les ingrédients, couvrez le tout avec un couvercle et laisser mijoter à feu moyen jusqu’à ce que les oignons ramollissent (environ 10 à 12 min)… Attention c’est le moment d’activer votre hotte et d’aérer. Le vinaigre chaud, le piment et et les oignons….Ca sent fort !

3 – Entre temps, lavez et laissez sécher (sans essuyer au torchon) 2 petits bocaux. Puis versez votre préparation chaude dedans. Fermez aussitôt.

4 – Pour la stérilisation qui permettra une longue conservation (environ 4 mois…Je ne les ai jamais laissé plus longtemps), placez les pots fermés dans un four préalablement chauffé à 100°C avec un récipient d’eau bouillante et laissez stériliser 12 min. Sortez les pots du four et laissez refroidir.

Conseil pratique :

Si vous les consommez tout de suite sachez que cette préparation se conserver environ 2 semaines. C’est la raison pour laquelle je préconise les petits pots de conserve, comme ça, pas de gaspillage !

*Piment végétarien : il s’agit d’une variété de piment avec une saveur intense dans le feu du piment traditionnel. Aux Antilles, il est principalement utilisé dans les marinades ou comme condiment. Je ne l’ai pas mis ici, mais si vous trouvez des piments frais, qu’ils soient végétariens ou pas, remplacez la purée par des ingrédients frais. Ce sera encore plus savoureux !

Belle journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :